santé du pis

L’intérêt des producteurs laitiers pour la santé du pis a augmenté  au cours des dernières années en bonne partie pour son lien avec la qualité du lait. L’abaissement à 400,000 c/ml en 2012 du niveau maximal toléré pour le comptage cellulaire, les pénalités encourues et les primes à la qualité ont en effet contribué à développer cet intérêt.

 

Beaucoup de producteurs sont aussi conscients des coûts occasionnés par la mammite en termes de pertes animales, de réforme prématurée, de main d’œuvre, de coût des traitements et de lait rejeté. Mais, ils le sont probablement moins pour les pertes plus subtiles causées par la diminution de production résultant des infections sub-cliniques ou à la suite d’un épisode de mammite clinique et par la diminution de fertilité associée à la mammite.

Vous avez un CCS élevé, où est le problème, vache tarie ou en lactation, est-ce que vos traitements fonctionnent ? etc…

Bien comprendre la situation à corriger permet de mieux cibler les mesures à utiliser pour la prévention et le traitement. Mais aussi de valider si les correctifs mis en place sont efficaces ou pas.

C'est ce que le CCSAT nous permet d'identifier. 

SI VOUS AVEZ DES QUESTIONS, CONTACTEZ-NOUS